Les plastiques en mouvement igus entrent dans de nouveaux secteurs industriels

Les plastiques en mouvement igus entrent dans de nouveaux secteurs industriels
mardi 23 avril 2019Description

Les plastiques en mouvement igus peuvent être configurés en ligne sur tablette de n'importe où, imprimés comme pièces spéciales à longue durée de vie ou encore équipés d'éléments intelligents. C'est une véritable révolution que subissent les plastiques en mouvement, qui sont de plus en plus considérés comme des composants high- tech. igus rend compte de cette métamorphose avec 120 nouveautés présentes sur la prochaine Foire de Hanovre, du palier lisse intelligent à la première plate- forme en ligne au monde où se rencontrent fournisseurs et utilisateurs de robotique low cost.

Les plastiques en mouvement sont au cœur du savoir-faire de la société igus et s'introduisent chaque année dans de nouveaux secteurs du monde industriel, qu'il s'agisse d'impression 3D de pièces d'usure à durée de vie calculable en ligne, de « plastiques intelligents », de chaînes porte-câbles pour courses de 1.000 mètres ou de roulements à billes en polymères à durée de vie décuplée. Une stratégie couronnée de succès puisque les polymères hautes performances dédiés au mouvement continuent de connaître une forte demande dans le monde entier. Et qui a permis au groupe igus d'enregistrer en 2018 une hausse de 8,5% de son chiffre d'affaires, qui est passé à 748 millions d'euros au niveau mondial. En France, le chiffre d’affaires a dépassé les 22 millions d’euros ce qui correspond à une croissance de 9% par rapport à l’année précédente. 53% de ce chiffre d'affaires ont été réalisés en Europe, 31% en Asie et 16% en Amérique et en Afrique. Les effectifs sont passés à 4.150 personnes dont une bonne soixantaine en France.

Un esprit de start-up pour conquérir de nouveaux secteurs
igus connaît une croissance purement organique et conquiert constamment de nouveaux marchés comme dans le domaine de la technique des scènes et plateaux ou encore dans le secteur solaire. Sur le site principal de Cologne, en Allemagne, règne un enthousiasme de start-up. « Méthodes de travail agiles et structures ouvertes nous permettent de mettre en œuvre de nouvelles idées associées aux plastiques en mouvement rapidement au sein de sprint teams », souligne Frank Blase, Président Directeur Général du groupe igus. « Nous essayons, nous refaisons, nous améliorons, jusqu'à ce que nous puissions fournir à l'utilisateur le produit exact qui va lui permettre d'avancer. » Une dynamique qui a permis de donner le jour aux 120 nouveautés présentées cette année à la Foire de Hanovre. Ces nouveautés prouvent bien que les composants de machines en plastique sont depuis longtemps considérés comme high-tech. igus tire profit des possibilités offertes par la digitalisation et présente des paliers lisses qui peuvent être rendus intelligents. Avec le module de communication icom.plus, le client peut choisir la forme sous laquelle il souhaite connecter les données fournies par les capteurs. Il peut intégrer et extraire ses données comme il le souhaite, d'une version offline pour les milieux restrictifs à une connexion des données au serveur igus pour une commande automatique des pièces de rechange.

Des horizons nouveaux pour les utilisateurs avec la plate-forme robotique et l'impression 3D
Les polymères hautes performances igus augmentent aussi les possibilités offertes par l'automatisation low cost. En effet, produire des robots avec des réducteurs et de nombreuses autres pièces en plastique permet de réduire considérablement les coûts. Et de proposer des robots à partir de 3.000 euros. En coopération avec 16 partenaires du monde industriel, igus présente en première mondiale la plate-forme en ligne rbtx.com qui offre un forum aux fournisseurs et aux utilisateurs de robotique « lean ». Sur cette plate-forme, le client peut configurer en intégralité des robots industriels et de service. La croissance a aussi été au rendez-vous chez igus dans le secteur de la fabrication additive l'année passée. Les capacités d'impression 3D ont été triplées par l'achat de nouvelles imprimantes FSL et une nouvelle imprimante hautes températures a été mise au point pour le tribo-filament iglidur J350 résistant aux températures élevées. Pour les éléments de machine courants tels que roues dentées et roulettes, igus propose maintenant des configurateurs en ligne spéciaux et des solutions imprimées offrant un excellent comportement à l'usure. Et, chose unique au monde, la durée de vie de ces composants imprimés peut être calculée en ligne.

Le laboratoire de tests, vecteur de croissance
Ces calculs se basent sur les données issues du laboratoire de tests. L'année dernière, plus de 264 nouveaux composites polymères ont été mis au point et testés dans le laboratoire. Dans ce contexte, plus de 11.300 tests ont été effectués rien que pour les paliers lisses sur plus de 50 bancs d'essais différents. Dans le laboratoire consacré aux chaînes porte-câbles et aux câbles, plus de 4.100 essais ont été effectués en 2018, représentant plus de 10 milliards de cycles de chaînes porte-câbles. Le laboratoire de tests est aussi un laboratoire d'idées où sont mises au point des solutions spéciales à base de tribo-polymères pour des domaines et des applications très variés.


L'une de ces mises au point est le palier lisse iglidur Q2E qui est capable d'assurer le guidage sûr et totalement sans graisse de masses allant jusqu'à 30 tonnes sur un palier de 20 mm de diamètre dans le secteur des machines de chantier et de l'agriculture, par exemple. La chaîne porte-câbles E4Q est, quant à elle, destinée aux courses longues. Avec sa structure fine en forme de galets, elle permet d'économiser du poids et est munie d'entretoises ouvrables pour un montage facile sans outil. Pour tester ces courses longues justement, une nouvelle installation de tests est en cours de construction à l'extérieur. La superficie du laboratoire de tests va ainsi passer à plus de 3.800 mètres carrés.

Hausse également des capacités en dehors de l'Allemagne, afin de pouvoir fournir rapidement leurs produits aux clients du monde entier. 5.000 mètres carrés ont été ajoutés à la filiale des Etats- Unis, qui dispose maintenant de quelque 19.000 mètres carrés de bureaux et de production. Un projet de nouvelle unité de 22.000 mètres carrés est en cours de construction en Chine, et son achèvement est prévu pour le mois d'août. Des élargissements sont également en cours au Brésil, en Inde, en Pologne et en Thaïlande tandis qu'un terrain vient d'être acheté en Corée du Sud pour la nouvelle construction de la filiale. L'édifice d'une superficie de 9.500 mètres carrés sera terminé d'ici fin 2019.

Devis groupés (0)